Vous êtes ici

LA MÉCA

 
 
 
L’acronyme MÉCA(1), judicieuse apocope, désigne la Maison de l’Économie Créative et de la Culture en Nouvelle-Aquitaine où sont désormais installés OARA, ALCA et le FRAC Nouvelle-Aquitaine MÉCA. Les trois hôtes bénéficient de l’hospitalité gracieuse de la Région Nouvelle-Aquitaine qui a souhaité cet équipement pour amplifier leur action et favoriser des rapprochements tout en renforçant leur autonomie. Ensemble, avec la complicité du CREM qui gère l’espace restauration du hall, ils assument l’animation du lieu dont la Région assure le bon ordre de marche (entretien, sécurité, gardiennage…).
 
Dans ce totem culturel à l’architecture audacieuse, symboliquement implanté dans la Capitale régionale à proximité de la gare et en bord de Garonne, l’OARA dispose de 3600 m² composés d’espaces parfaitement adaptés aux exigences de la création d’aujourd’hui. La MÉCAscène, configurable à l’aune de toutes les scènes de Nouvelle-Aquitaine, et le MÉCAstudio, conçu pour la danse et les petites formes, combleront les centaines d’artistes accueillis chaque saison en résidence rémunérée.
Les interstices permettront de valoriser l’action des opérateurs culturels oeuvrant dans notre grande région. Ils pourront aussi disposer de bureaux et d’un salon de rendez-vous lors de leurs séjours bordelais.

 
La MÉCA est ainsi la boîte à outils de tous les mécanos de la culture : une plateforme collaborative en interaction permanente avec son environnement régional, national voire international.
Notre Maison Commune. 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             
Joël BROUCH
 
(1) Cette appellation est antérieure à la réforme territoriale de 2016 qui a réuni les régions Aquitaine, Limousin et Poitou- Charentes en une seule entité nommée Nouvelle-Aquitaine. Bien identifiée, elle a été conservée avec le A de l’Aquitaine mais l’acronyme développé est désormais Maison de l’Économie Créative et de la Culture en Nouvelle-Aquitaine.
 
 
 
 
LES ESPACES DE L'OARA À LA MÉCA
 
LA MÉCAscène
 
Cet outil de travail pour les artistes est incontestablement l’un des espaces emblématiques de la MÉCA avec ses volumes particulièrement avantageux, ses équipements techniques performants et son acoustique irréprochable. Habillée d’un noir lumineux que ne renierait pas Pierre Soulages, la MÉCAscène a le bon goût d’être belle. Son gradin rétractable et modulable ajoute aux performances de l’équipement dédié principalement aux résidences d’artistes.
Configurable à l’échelle de toutes les scènes de Nouvelle-Aquitaine, la MÉCAscène peut accueillir les formes artistiques du spectacle vivant les plus variées et leur permettre de s’adapter aux réalités de la diffusion en et hors région Nouvelle-Aquitaine. Intimiste, la jauge permet d’accueillir du public pour la présentation des états de travail concluant chaque résidence ou lors des temps forts coréalisés avec des opérateurs culturels. Unique par sa disponibilité à toutes les périodes de l’année quand les grandes scènes des théâtres sont monopolisées par la diffusion des spectacles, la MÉCAscène permet la fabrication des spectacles coproduits et diffusés par les nombreux complices de l’OARA, de Nouvelle-Aquitaine et d’ailleurs.
 
LE MÉCAstudio
 
Avec sa grande baie vitrée, ce studio conçu pour la danse permet de travailler en lumière naturelle. Rideaux fermés, il peut être éclairé comme une scène. En le recouvrant d’un tapis protecteur, l’espace s’ouvre à toutes les disciplines artistiques dont la musique qui bénéficie d’une acoustique irréprochable. Complémentaire de la MÉCAscène, il est dédié à des résidences pour des créations destinées aux scènes intermédiaires et aux premières étapes de travail. De nombreux interstices seront préservés pour des accueils plus spontanés.
 
 
Fiche technique de la MÉCAscène et du MÉCAstudio :  ICI
 
 
LE LABO DES COMMUNS
 
Il est composé de deux pièces qui communiquent par une doubleporte et totalisent une surface au sol de 90 m². Il est équipé de bureaux et de casiers permettant d’entreposer des effets personnels en toute sécurité. Situé au 2ème étage de l’OARA, il sera mis à la disposition des professionnels de la culture et plus généralement de toutes celles et ceux qui contribuent à la co-construction des politiques culturelles. Une dizaine de personnes pourront y travailler quotidiennement à concurrence de 80 jours/an.

Les personnes utilisant le plus régulièrement ce service seront invitées à participer à des temps de réflexion sur le thème du commun.