Vous êtes ici

ÊTRE ESSENTIEL.LE.S !

Être ou ne pas être essentiel.le.s ? Telle est la question que nous pouvons légitimement nous poser en ce début d’année 2021, tant sa réponse conditionne nos semaines et mois à venir ! Y-a-t-il pour l’âme plus de noblesse à endurer les coups et les revers d’une injurieuse fortune, ou à s’armer contre elle pour mettre fin à une marée de douleurs1 ? À chacun ses tourments cher Hamlet ! Sans surprise, les maux 2020 ne sont pas dissipés et 2021 débute dans l’incertitude. En ce mois de janvier, le public n’aura toujours pas sa place dans nos théâtres et autres salles de spectacles. Et si les mêmes causes provoquent les mêmes (dé)raisonnements, il y a tout à craindre que cette situation inique perdure. Il nous faut donc, tel Sisyphe, reprendre inlassablement notre ouvrage. Cette abnégation n’est cependant pas inutile et le travail de l’ombre prendra tôt ou tard la lumière. Les artistes, avec l’active et bienveillante complicité des opérateurs culturels, s’y préparent sans relâche. L’OARA prend toute sa part dans cette expérience collective qui oblige à repenser nos pratiques voire à envisager leur refondation. Gageons que nous sortirons plus fort.e.s et plus uni.e.s de cette épreuve et que, comme toutes celles et ceux qui œuvrent pour le bien commun, nous serons enfin considéré.e.s comme ESSENTIEL.LE.S.

 

 

Image : Extrait de la carte de vœux virtuelle de l’OARA. Pour visionner la vidéo complète, cliquez ICI

1 William Shakespeare, Hamlet, Acte III, scène 1