Vous êtes ici

ÉDITORIAL

ATTENDRE ENCORE !

Coupé en deux, ce mois de décembre laisse une impression de verre à moitié plein ou à moitié vide ! Il faut donc attendre encore avant de communier en salle avec les artistes et après le 15 décembre composer avec un couvre-feu qui, malgré « l’horodatage », impose des horaires de programmation contraignants. Il ne sera ainsi pas aisé dans ce contexte de remobiliser les publics et de permettre aux artistes de jouer en toute sérénité. C’est certainement le prix à payer pour sortir progressivement de la crise sanitaire et créer les conditions d’une reprise optimale en 2021. En décembre, la grande famille du spectacle vivant jonglera donc encore avec les annulations, reports et programmations adaptées en espérant que les fêtes de fin d’année n’accableront pas les statistiques de la pandémie. En attendant, l’OARA multiplie les initiatives pour « rester ce tiers de confiance, quelles que soient les circonstances, afin de provoquer du collectif, du collaboratif, du solidaire » (1). Un engagement de début de saison que rappelait récemment la journaliste Céline Musseau dans Sud-Ouest en constatant que « ce ne sont pas que des paroles » et qu’en « ces temps de distanciation, l’OARA reste au plus proche des artistes et de la création ».

(1). Édito programme de saison OARA 2020/2021. (Page 5)