Vous êtes ici

RÊVOLUTION

MUSES


Sous la forme d'un concert-chorégraphique, la nouvelle création d’Anthony Égéa se présente comme une rencontre doublement inspirée et placée sous le signe de la féminité.
D’un côté un répertoire musical classique - des transpositions pour piano du Carmen de Bizet, du Boléro de Ravel et du Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy -, joué à deux pianos ou à quatre mains par deux jeunes pianistes, Naïri Badal et Adélaïde Panaget - duo Jatekok.
De l’autre, une danse hip-hop à la créativité toute contemporaine, interprétée par deux danseuses de la compagnie Rêvolution, qui donnent vie à une partition break écrite dans la poésie du mouvement.
À ce dialogue complice des notes et des pas, le musicien Frank2Louise apporte sa touche décalée. Le résultat est une ode délibérée au mélange des genres, pour voir et écouter autrement.

16/10 > Théâtre de Gascogne - Mont-de-Marsan (40)
22 et 23/11 > Scène Nationale - Angoulême (16)
05/02 > Théâtre Georges Leygues - Villeneuve-sur-Lot (47)
07/02 > L’Odyssée - Périgueux (24)
08/02 > CC des Carmes - Langon (33)
11/04 > Le Bouscat (33)





Genre
danse contemporaine
danse hip hop

Saison
2018/2019

Compagnie

RÊVOLUTION

Depuis la création de la Compagnie Rêvolution en 1991, Anthony Egéa choisit les voies de la transformation, pour, au fil des pièces et des projets, remettre en question le mouvement en développant des formes hybrides, qui s’écartent des conventions. En plaçant le corps au centre de son propos, il travaille tant l’énergie que l’expressivité des gestes, avec des créations comme Tryptik (2000), Amazones (2003) où le hip hop est revisité au féminin, ou encore Soli (2005). Dans Urban Ballet (2008), la relation entre musique et danse est interrogée à l’aune d’un autre objectif : mixer danse urbaine et partition classique pour donner corps à d’autres possibles. Cette création sera d’ailleurs l’objet d’une notation Laban. Avec Clash (2009), deux danseurs s’engagent dans un débat de corps qui interroge sur la question du pouvoir, du territoire et de la frontière. En 2010, il écrit la pièce Tetris pour le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux et en 2011 le spectacle Middle pour le Beijing Dance Theater. En 2012, il crée Rage, pièce chorégraphique pour 6 danseurs africains qui offre un travelling sur une Afrique contemporaine qui l’interpella au gré de ses rencontres pendant la tournée africaine de Soli en 2009. Il y montre toute la révolte vitale, l’ardeur et la soif artistique de ces danseurs qui offrent, grâce à leur présence saisissante, un regard sur leur continent. En 2013, son écriture se tourne pour la première fois vers les plus jeunes, avec la création Dorothy, librement inspirée de l’univers du Magicien d’Oz. Il y développe une vision moderne en associant la gestuelle hip hop aux codes du conte pour enfants. Depuis 2002, parallèlement à ses activités artistiques, la Compagnie Rêvolution développe un Centre de Formation Professionnelle pour interprètes hip hop, dont sont issus de nombreux danseurs professionnels reconnus.

Bordeaux
05 56 69 71 76
administration@cie-revolution.com
Site Internet