Vous êtes ici

RÉSIDENCES

RÉSIDENCES

Très contraignant pour la vie culturelle, le second confinement que nous subissons permet toutefois aux artistes d’investir les scènes pour travailler. De très nombreuses initiatives en Nouvelle-Aquitaine et ailleurs témoignent de la solidarité à l’œuvre entre opérateurs culturels et artistes. L’OARA n’est pas en reste avec un copieux programme de résidences en janvier dans ses deux espaces dédiés à la MÉCA.

Dès le 04/01, le collectif Salut Martine et Benkadi Trio ont retrouvé respectivement la MÉCAscène et le MÉCAstudio pour clore leurs temps de travail commencés en décembre. Un huis clos réservé aux professionnels permettra de découvrir le mercredi 13/01 à 16h un avant-goût de « L’injustice des rêves » mis en scène par Vincent Menjou-Cortès pour le collectif Salut Martine. Réservation obligatoire auprès de malika.bechame@oara.fr

Deux autres accueils sont planifiés au MÉCAstudio en janvier : Visions Croisées/Sthyk Balossa pour sa création chorégraphique 2021/2022 « Et ma langue se mit à danser » et les ensembles 0/Stéphane Garin et Eklekto/Alexandre Babel pour l’enregistrement de la nouvelle pièce de Tristan Perich « Open Symmetry ».

Musique et théâtre sont au programme dans la MÉCAscène avec l’ambitieux projet de création de l’ensemble Opus333 « Les Monstres » avec des textes de Pierre Senges, des musiques de Alexandros Markeas, et la participation de Dominique Pinon. Un huis clos professionnel est organisé le 27/01 à 16h. Réservation obligatoire auprès de malika.bechame@oara.fr

 

Image : Montage du décor de « L’injustice des rêves »/collectif Salut Martine lors de leur résidence à la MÉCAscène