Vous êtes ici

RÉACTIONS

RÉACTIONS

La solidarité n’est pas un vain mot en Nouvelle-Aquitaine tant les opérateurs culturels font preuve de réactivité pour maintenir le lien avec les artistes tout en étant contraints d’annuler les représentations de spectacles programmées en novembre. Avec le soutien de l’OARA, le Théâtre Liburnia « rêve encore… » en permettant aux compagnies libournaises Née d’un doute et Les Ouvreurs de possibles d’investir le théâtre et/ou le musée des Beaux-Arts pour travailler en étant rémunérées. Idem au Théâtre de Gascogne à Mont-de-Marsan où Antoine Gariel ouvre en grand les scènes de ses trois théâtres à plusieurs compagnies dont à ce jour le Théâtre des deux mains (40), Par les temps qui courent (40), Thomas Visonneau (87), Contrechamp (64). La scène nationale Le Moulin du Roc à Niort s’engage aussi en accueillant en résidence la compagnie Piano Pluriel (24) du 16 au 30/11 pour sa création « W » d’après « W ou le souvenir d’enfance » de Georges Pérec. Ce temps de travail permettra de filmer le spectacle avec le soutien de l’OARA. Bien d’autres initiatives mériteraient d’être mentionnées. Elles témoignent du dynamisme des théâtres néo-aquitains qui sont fermés au public mais pas aux artistes.