Vous êtes ici

LA COMA

PRIMITIFS

Distribution: 
CONCEPTION, SCÉNOGRAPHIE ET DIRECTION Michel Schweizer | INTERPRÉTATION AragoRn Boulanger, Saïd Gharbi, Maxime Guillon- Roi-Sans-Sac, Pascal Quéneau, Michel Schweizer et Abel Zamora | CRÉATION LUMIÈRE Mael Iger | CRÉATION SON Nicolas Barillot | CONCEPTION ARCHITECTURALE Ateliers MAJCZ Architectes - Martine Arrivet & Jean-Charles Zébo, Nicole Concordet, Duncan Lewis Scape Architecture | TRAVAIL VOCAL ET MUSICAL Dalila Khatir | COLLABORATION ARTISTIQUE Cécile Broqua | DESIGN GRAPHIQUE Franck Tallon | RÉGIE GÉNÉRALE, CONSTRUCTION Jeff Yvenou | DIRECTION DE PRODUCTION, DIFFUSION Nathalie Nilias | ADMINISTRATION Hélène Vincent |

Si le système qui a besoin de qualifier, présente Michel Schweizer comme chorégraphe, ses créations s’organisent le plus souvent autour de « prestataires » qui sont certes en mouvement mais qu’on ne peut pas définir comme des danseurs. Philosophe, Maître-Chien, stripteaseuse, bande d’adolescents… peuplent ainsi ses spectacles. Pour sa dernière création, des architectes rejoignent des danseurs au plateau afin de réfléchir à la création d’un monument pérenne supportant un signe ou symbole destiné à informer les générations futures de l’enfouissement sous terre des déchets nucléaires. Il s’agit de nous inquiéter de la vie et de notre capacité de refoulement face à ce legs emblématique d’un irréparable.
 
Dates | 29/11 Nantes (44) | 1er, 2/12 Lyon (69) | du 14 au 18/02 Bordeaux (33) | 8/03 Albertville (73) | 10/03 Meylan (38)
 
Coproducteurs: 
PRODUCTION | OARA & LA COMA | Coproducteurs : Le Manège de Reims - Scène nationale, La Villette - Paris, Théâtre d’Arles - Scène conventionnée nouvelles écritures, Centre départemental de création en résidence, Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Carré-Colonnes - Scène cosmopolitaine - Saint-Médard-en-Jalles & Blanquefort, Ville de Bordeaux, Espaces Pluriels - Scène conventionnée - Pau, MA - Scène nationale - Pays de Montbéliard - accueil d’une résidence de création, ADAMI - Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes | Remerciements : Michel Jacques - Arc en rêve, Günther Anders, Yannick Salt, Erik Sèves




Compagnie

LA COMA

Créée en 1995 et ironiquement identifiée comme centre de profit en 2003, la coma reste une modeste entité culturelle, destinée à couvrir la diversité des pratiques artistiques que Michel Schweizer s’applique à développer en direction des publics et en faveur d’une redéfinition de la notion de « profit ». Faire qu’on puisse penser collectivement la nécessité d’un espace public où le temps passé serait le bénéfice d’une expérience culturelle, sociale et/ou artistique, suppose alors de penser toute action artistique comme une expérience sensible (sociale) et esthétique (artistique), capable de redynamiser du désir désintéressé chez chacun d’entre nous. Pour ce faire, depuis 13 ans, la coma ne saurait envisager autrement son travail que dans une attitude et une entreprise de résistance politique à un climat social bien délétère… Inclassable, bien qu’inscrit dans le champ chorégraphique, Michel Schweizer opère, dans ses différentes créations, un croisement naturel entre la scène, les arts plastiques et une certaine idée de « l’entreprise ». Sa pratique consiste à décaler les énoncés et à réinjecter une réalité sociétale ou humaine sur scène, en admettant avec pessimisme ce qu’on ne peut admettre. Il évite soigneusement de travailler avec des professionnels de la scène théâtrale ou chorégraphique, appelle ses interprètes des « prestataires de services », « confirmés ou déficitaires » qu’il s’applique à « délocaliser » et se désigne lui-même comme manager. 

 

BORDEAUX
contact@la-coma.com
Site Internet