Vous êtes ici

MECA

Là où d’autres posent la 1ère pierre, Alain Rousset a préféré, le jeudi 2 février à 11h, le « coulage d’un voile de béton » comme geste inaugural de l’impressionnant chantier de la Maison de l’Économie Créative et Culturelle en Nouvelle-Aquitaine. L’originalité de cette démarche marque la singularité et l’ambition d’un projet qui offrira à l’horizon 2018 au FRAC et aux agences OARA et ECLA une « colocation » joyeuse, studieuse et créative.

Bien avancés, les travaux révèlent déjà ce qui sera l’épicentre des locaux réservés à l’OARA : une scène de 400 m² aux équipements ultraperformants. Les artistes y trouveront des conditions de travail optimales et les opérateurs culturels pourront en bénéficier comme une vitrine dans la capitale régionale de l’excellence culturelle de la Nouvelle-Aquitaine. Un studio de création et un espace « pépinière » ajoutent à l’intérêt d’un outil qui n’est pas une finalité mais un moyen pour faire toujours mieux territoire. De nombreux temps de travail permettront d’inventer avec les opérateurs culturels la gouvernance la plus efficiente afin de faire de la MECA la Maison COMMUNE.

Mais si la MECA c’est demain, le présent de l’OARA c’est la Nouvelle-Aquitaine. Grâce à des moyens significativement renforcés par le Conseil régional, l’OARA élargit en 2017 ses dispositifs afin qu’ils bénéficient aux artistes et opérateurs culturels limousins et picto-charentais. Un chantier passionnant qui nous permettra de faire Territoire Commun. Plus que la MECA, le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine a mis sa culture en chantier. « En chantier et enchantés » sera donc notre devise 2017.

La Presse en parle : SUD-OUEST et RUE 89