Vous êtes ici

EDITORIAL

Lundi matin (5/12) à l’aube je quitterai la Capitale régionale pour aller en Creuse à la rencontre d’opérateurs culturels et d’équipes artistiques. Au même moment, la compagnie LagunArte implantée dans la petite commune de La Bastide-Clairence au Pays-Basque entrera en résidence au Molière-Scène d’Aquitaine.

Ces faits témoignent de la volonté de l’OARA d’agir avec beaucoup de conviction pour celles et ceux qui oeuvrent loin de l’influence des grandes agglomérations. Ces acteurs de proximité sont essentiels à l’équilibre de notre grande région. Leur expérience et celle de tous ceux qui développent des projets artistiques et culturels d’excellence en milieu rural seront mises à profit dans le cadre d’un groupe de travail spécifique actuellement en préfiguration. Deux séminaires réunissant autour de l’OARA des partenaires référents sur le sujet – Gérard Bono/Scène nationale d’Aubusson, Yannick Jaulin/Le Nombril du Monde, Sébastien Carlier/Parc Régional des Landes de Gascogne, Fred Sancere/Derrière le Hublot – ont permis de poser les bases de ce « laboratoire » dont les objectifs et les modalités de fonctionnement seront précisés en janvier 2017. Il s’ouvrira alors à celles et ceux qui souhaitent faire « transhumer » leurs savoir-être et leurs savoir-faire, l’OARA facilitant la mise en partage et la concrétisation des bonnes pratiques.

Joël BROUCH